HOMMAGE A PEPPINO BONACCORSI (PEPPINO) PAR MONICA PATERNO

ALLOCUTION À LA MÉMOIRE DE CARMELO BONACCORSI

Notre cher ami Carmelo Bonaccorsi a été pendant plus de trente ans une figure emblématique de la Comunauté italienne de Clermont-Ferrand.

Sa perpétuelle bonne humeur, sa disponibilité continuelle pour tous ceux qui s’adressaient à lui pour toute sorte d’aide ou conseil, en ont fait une personnalité grandement apréciée et recherchée à chaque fois que l’Italie et les Italiens devaient être mis à l’honneur.

Après avoir créé l’Association « Il Sole d’Italia », « le Soleil d’Italie » et l’avoir présidée pendant de nombreuses années, en la portant à un niveau élevé qui lui permet encore maintenant d’œuvrer dans l’intérêt des Italiens, ces dernières années, il avait donné vie à une autre association, « gli Amici d’Italia », Les amis d’Italie, dont il fut le président jusqu’à sa disparition.

Attentif et présent à toutes les manifestations, il a contribué souvent à leur succès. Avec son théâtre des Pupi Siciliani, des marionnettes siciliennes entièrement fabriquées et animées par lui-même, il réjouissait l’assistance lors des réunions amicales en diverses localités de l’Auvergne, toujours avec grand succès, pas seulement auprès des enfants mais aussi des adultes ! Il porta son théâtre et présenta ce spectacle aussi lors des journées consulaires de Lyon, contribuant ainsi à faire du pavillon italien 1’attraction pour les visiteurs de toutes nationalités.

Élu au COMITES (Comité des Italiens à l’Étranger) dans la circonscription consulaire de Lyon, depuis 1997, il a représenté et mis en valeur la communauté italienne en organisant des cérémonies et réunions à Clermont-Ferrand, comme la manifestation pour le centcinquantième anniversaire de l’unité d’Italie, qui a vu la découverte d’une plaque dans les jardins Lecoq de Clermont-Ferrand, et 1a réception de la part du maire dans les salons de la mairie, avec la participation enthousiaste d’un nombreux public.

Sa disparition à l’improviste en 2014 non seulement a attristé ses collègues du COMITES, mais aussi les nombreux assistants lors de ses funérailles ont été la plus émouvante expresion de l’estime et de l’affection de ses compatriotes et amis français, en cette triste circonstance.

Aujourd’hui, 3 ans après sa disparition, le COMITES lui rend un hommage qui lui est dû, avec la pose d’une plaque destiné à rappeler son souvenir, en hommage d’estime et d’affection bien méritée. En effet parfaitement intégré dans la société française, ainsi que l’atteste la présence de nombreux Français parmi les membres des associations qu’il a créées, il n’a jamais manqué de placer l’Italie et les italiens à l’honneur. Et ceci sous les formes les plus diverses, de la réunion gastronomique centrée sur la cuisine italienne, aux représentations du théâtre des Pupi, dans le plus pur esprit sicilien, aux manifestations de caractère patriotique et historique, comme ce fut le cas,  pour la commémoration du cent cinquantième anniversaire de l’Unité d’Italie, comme déjà rappelé. Souvenons-nous aussi qu’il fit venir des artistes italiens qui enchantèrent le public clermontois, auvergnat et bourbonnais.

Si nous avons choisi d’apposer cette plaque en ce lieu, nous l’avons fait par ce que ici, comme ailleurs, Carmelo Bonaccorsi a contribué à la restauration de ce moulin avec enthousiasme, ce qui correspond parfaitement à sa personnalité.  D’ailleurs, dans nos voyages de retour après les réunions du COMITES de Lyon, moi vers Vichy et notre ami vers Clermont, il m’entretenait souvent de l’avancement des travaux.

Nous remercions son président, Monsieur Jean-Paul Brun, et les membres des « Compagnons du Moulin de la Tranchère », d’avoir accepté notre requête. Ainsi nous souhaitons que son souvenir reste longtemps dans la mémoire des Italiens et Français qui l’ont connu.

En cette période particulière de la campagne présidentielle alors que l’Europe a été au centre de discussions animées, nous pouvons affirmer que nous tous ici présents nous sommes la meilleure expression de l’Europe des nations et des peuples et surtout de l’amitié italo-française.

Ceyrat, Moulin de la Tranchère

Le 13 mai 2017

Monica Paternò di Sessa